Cliquez sur la rubrique que vous désirez  

 
 
 
 



BATTLE FIELD 1942 : Desert Combat permet cette grande subtilité de GAMEPLAY, ce qui rend le jeu encore plus attrayant. La surprise est la meilleure arme face à des ennemis plus puissants ou en plus grand nombre. Le temps qu'ils vous repèrent, il est souvent trop tard.  De plus, il n'est pas rare que l'adversaire se fasse avoir un grand nombre de fois avant de vous repérer ou d'abandonner. Voici donc quelques méthodes de camouflages assez efficaces.


Pour ne pas être repérer, éviter de bouger : le mouvement attire l'attention dans un decors statique. 

Utilisez l'ombre comme allier ainsi que les endroits très accidentés où aucun joueur ne regarde jamais.


 

L'abrams M1A1 par sa couleur sable se cache facilement dans un environnement sablonneux

 

 Les éléments du décor tels que la végétation, les rochers, les cailloux, les bâtiments, sont très efficaces pour se dissimuler.

 

 

 

 

 

Le T-72 et sa couleur "rouille" se camoufle parfaitement derrière des carcasses de véhicules, ainsi que dans l'ombre.


Un sniper bien planqué dans la végétation est un sniper quasiment invisible.

 


 

Le pilotage des hélicoptères peu instinctif semble très difficile à première vue....Pourtant ne vous découragez pas, les conseils suivants vont peut être pouvoir vous aider à devenir un pilote d'AH-64 hors-pair.

L'UH 60 est un bon hèlicoptere pour apprendre à piloter. Lourd et particulièrement lent, il s'avère très stable en vol. Il faut rapidement passer à l'AH64, plus nerveux. Cet hélico donnera rapidement  les réflexes nécessaires au pilotage rapide.
Le Hind M24 est un peu plus particulier. En effet, son utilisation s'apparente plus au pilotage d'un avion à décollage vertical. Pataud et peu maniable, il s'avère particulierement piégeux au ras du sol à cause de son inertie de mouvement obligeant à anticiper l'accélération de l'appareil plus tôt que sur un autre hélico pour ne pas s'écraser.



Les touches

Le pilotage des hélicoptere à la souris nécessite une configuration de touches bien particulières. J'ai essayé pas mal de combinaisons avant de trouver une combinaison qui marche plutot bien...

Premièrement, il faut pouvoir utiliser la souris comme dans un fps normal, pour pouvoir aligner le viseur sans difficulté. Il faut donc régler "monter" et "descendre" en "axe 1" (lever/descendre le nez de l'helico, en poussant ou en descendant la souris), et "virage à plat" en "axe 0" (comme son nom l'indique, virer a plat!). (ndw : moi c'est flèche droite -gauche)

Le problème est d'équilibrer l'helicoptere pendant ou après un virage... en utilisant vos touches de straff (pas de coté) habituelles pour "virer à gauche" ou "virer à droite" (nrw : ou axe 0 de la souris pour moi). Lorsque l'hélico est incliné vers la droite ou vers la gauche, ce sont ces touches qu'il faut utiliser pour le rétablir, et revenir à une vue parrallèle au sol.

Enfin, "accélérer" sera assigné à votre touche "avancer" habituelle. (ndw : bouton droit de la souris pour moi)

ça paraît compliqué, mais la pratique va dissiper toutes interrogations et tout va devenir presque naturel.


 A VOUS !!!!



Rentrez dans un hélicoptère.. si vous êtes bien à la place du pilote, les pales devraient commencer à tourner...
Maintenez la touche "accélerer" appuyée : vous allez décoller.
Attendez d'avoir pris un peu d'altitude pour toucher à autre chose : vous pourrez rattraper une fausse maneuvre sans vous écraser immédiatement.

Se maintenir à une altitude stable peu paraître compliqué, mais il suffit d'appuyer asser rapidement sur la touche "accélerer", sans pressions trop longues...

Maintenant, appuyez brièvement sur une de vos touches de "pas de côté": vous allez commencer à partir en straff à droite ou à gauche. Le but est de trouver l'équilibre de votre helico. Ce sont ces deux touches qui vous remettrons "à plat" après un virage... et qui vous éviterons d'éventuels crashs inopinés.
Dès que vous serez revenu à plat, vous pourrez utiliser la souris pour baisser le nez de votre helico. Vous allez commencer a avancer...  à partir de la, le plus dur est fait!!!!

Il ne reste plus qu'à acquérir les reflexes de base... Le principale obstacle du pilotage réside dans le rétablissement de l'helico après un virage. Une fois cette technique assimilée, tout le reste va venir automatiquement.
Vous êtes désormais en mesure de vous attaquer à vos premiers chars...mais on ne réussit rien sans entrainement !


Note : Il faut garder l'option "souris inversée" dans les options de configs. Ca semble bizarre, mais c'est bien plus instinctif

 


Cette arme dévastatrice contre les véhicules volants rebute souvent très vite le débutant. En effet, le stinger n'a pas le tir instantané d'un "fusil d'assault" bien que son projectile soit bien plus rapide qu'une roquette classique (RPG) . Pourtant elle est assez simple d'utilisation pour peu que l'on comprenne le "TRUC"......
Explication...


 

Touché  il sera !!!! Malheureusement un seul stinger ne suffit pas pour un AH-64 en pleine forme avec un poil brillant...

 

Scène très courrante, un vilain AH-64 qui viens faire son malin dans notre base irakienne. On se dit toujours "Bah ! quelqu'un va s'en charger, il va pas nous embéter longtemps celui la"

FAUX !!!! Généralement je suis obligé moi-même de faire le travail, pourtant si simple.

Descendre les hélicoptères au stinger n'est pas très dur, ce sont de belles cibles, ils sont lents et font des rotations sur place qui les rendent totalement vulnérables.

 

 

Let's GO !!!!

La première étape est donc de viser la cible en anticipant sa trajectoire et sa vitesse. En gros, pour un hélico situé pas trop loin, on tire un poil devant lui.

 

 

 

 

 On revise donc une nouvelle fois. Remarquez l'emplacement du viseur placé un peu devant  (Notez qu'il fuit le bougre)

 

Je tire avant  qu'il ne soit réellement aligné dans le réticule.

 

Et voila le travail ;)

 Pour les avions c'est la même chose mais en trois fois plus dur à cause de leur rapidité.
Malheureusement le stinger s'avère inutile contre des appareils volant très haut du fait de l'impossibilité de prévoir leurs trajectoires aussi loin et à l'avance.

>Page 2>

Revenir en haut

 

 

                                         2004